Voir toutes les capsules

Les différents prestataires de soins à domicile

Les différents prestataires de soins à domicile

Lorsque l'on prend la décision d’obtenir de l'aide et des soins à domicile, il y a quelques options possibles. On peut soit contacter une agence privée, une Entreprise d'Économie Sociale en Aide à Domicile (EESAD), le réseau de santé public (CLSC) ou une encore une combinaison de ceux-ci.

 

Entreprise privée : Toutes les entreprises privées sont assujetties aux mêmes règles que le réseau public de la santé. Il n'y a pas différence au niveau de la qualité du personnel et des services offerts. Les antécédents du personnel ont été vérifiés et celui-ci est formé et expérimenté pour accomplir un service professionnel. D’ailleurs, pour l’aide et le soutien à domicile, près du tiers des heures offertes par les CLSC sont en fait réalisées par le personnel d'entreprises privées ou d'EESAD, ce qui témoigne de leurs compétences.

Cependant, les services des entreprises privées sont payants. Certains prestataires demandent des tarifs horaires pouvant aller jusqu'à 30$/h (avant crédit d'impôt), avec des rabais offerts pour un volume plus élevé d'heures. Chez Amika, grâce à l'efficience de notre technologie qui diminue nos coûts administratifs, nous pouvons offrir des tarifs beaucoup plus abordables que les entreprises privées traditionnelles. 

Les principaux avantages de faire affaire avec une agence privée sont les suivants :

  • Peu ou pas d'attente avant d'obtenir une évaluation des besoins et une première visite
  • Assurance quant au niveau de la qualité du service (il en va de leur réputation !)
  • Des visites adaptées à la volonté du client
  • Une durée de visite optimale (pouvant s'échelonner sur plusieurs heures) en comparaison aux visites de plus en plus rapides et expéditives des CLSC
  • Une stabilité dans le choix de la personne aidante qui se rend au domicile
  • La possibilité d'envoyer un autre aidant en cas d'absence de l'aidant initial
  • Le coût des services est éligible au crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés de 35%.

 

EESAD : Dans les années 90, le gouvernement a décidé de confier une part grandissante des services à domicile aux Entreprises d’Économie Sociale en Aide à Domicile (EESAD). Il s’agit soit de coopératives soit d’Organisations Sans But Lucratif (OSBL).

Leur gamme de services se limite principalement aux tâches d'Aide à la Vie Domestique (AVD) : travaux ménagers légers, lessive, courses et approvisionnement et préparation des repas.

Tout comme avec le privé, l'aide offerte par les EESAD est payante. L'usager doit payer un taux horaire similaire de 22$ à 30$/h. Pour les usagers à faible revenu, une exonération pouvant aller jusqu'à 14$/h peut se voir être allouée par le gouvernement.

 

CLSC : Finalement, il est également possible d'obtenir des heures gratuites par votre CLSC local. Pour ce faire, vous devez contacter le CISSS de votre territoire et faire part de vos besoins. On vous attribuera un travailleur social qui sera en charge d'évaluer vos besoins. Cette évaluation pourrait toutefois prendre de 6 mois à 2 ans, dépendamment de l’urgence et l’importance de vos besoins ainsi que des ressources publiques disponibles.    

Le grand avantage d’utiliser les services du secteur public est bien sûr la gratuité. Avec Amika, il y a également la possibilité d'avoir un plan d'intervention multidisciplinaire intégrant plusieurs professionnels de la santé, ce que peu d'entreprises privées offrent.

Toutefois – et malheureusement pour la population aînée du Québec – alors que la demande en aide et soins à domicile est en forte augmentation, les ressources publiques peinent à suivre. Le système public doit en faire plus sans pouvoir augmenter drastiquement ses budgets. Les conséquences sur l'aide et les soins à domicile sont les suivantes :

  • Réduction de la durée des visites à domicile – en 2015-2016, la durée moyenne des visites sur l'Ile de Montréal était de 44 minutes, en baisse de 18% en 5 ans
  • Priorisation des cas plus lourds
  • Recours plus fréquent à des sous-traitants à très bas coût – près du tiers des heures sont sous-traitées à des employés temporaires d'agences de placement qui sont payés au salaire minimum

Chez Amika, nous mettons tout en œuvre pour répondre à la volonté de nos clients de demeurer le plus longtemps à leur domicile en toute sécurité. C'est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec tout type de prestataire de service ayant le même objectif. Par exemple, si vous recevez 3 heures de visite offertes par un CLSC et que vous souhaitez complémenter le tout avec quelques heures de plus, il nous fera plaisir de coordonner les horaires des visites avec le dit CLSC afin de vous simplifier la vie.

Dernières capsules

Comment profiter rapidement de chèque emploi-service

Le gouvernement québécois offre des prestatations de chèque emploi-services permettant de financer vos besoins en soins à domicile...

Lire la capsule

Comment gérer le refus d'aide chez les personnes âgées en perte d'autonomie

La prestation d'aide et de soins à domicile par une personne tierce peut être perçue comme une intrusion dans la vie privée. Nous ...

Lire la capsule

Qu'est-ce que l'aide et les soins à domicile?

"Soutien à domicile", "services à domicile", "aide à la vie quotidienne", "aide à la vie domestique", "services de répit", "a...

Lire la capsule