Voir toutes les capsules

L'aménagement d'un domicile pour une personne en perte d'autonomie

L'aménagement d'un domicile pour une personne en perte d'autonomie

Un logement auparavant fonctionnel peut se transformer en piège à chute pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Choisir de demeurer à domicile malgré une perte d'autonomie et/ ou un handicap signifie aussi qu'il faut s'assurer que les lieux demeurent sécurisés et adaptés. Pour ce faire, il faut prévoir un réaménagement du domicile, de l'équipement et des fournitures spécialement dédiés et conçus pour cette nouvelle réalité.

Ce qu'il faut considérer comme équipements et fournitures

Avant de se lancer dans les gros travaux, il est de mise de débuter par quelques adaptions à faible coût. À ce sujet, la Société Canadienne d'Hypothèque et de Logement (SCHL) a dressé une liste d'une quarantaine d'adaptions résidentielles pouvant être menés sans impact significatif sur le portefeuille. On parle ici de petits gestes comme la mise en place de veilleuses pour aider à prévenir les chutes ou la confusion, l'ajout de tapis de bain antidérapant ou encore élimination d’obstacles tels que les fils électriques, les tapis, les petits meubles, les boîtes ou l’aspirateur dans les espaces de circulation.

En complément de ces petites adaptations, il faudra prévoir l'achat et l'installation d'équipements plus imposants, selon les besoins : 

Pour se déplacer : canne, marchette, plate-forme élévatrice, déambulateur, élargissement des portes pour permettre de se déplacer en fauteuil roulant, ceinture d'aide à la marche, rampe d'accès extérieur,

Pour une salle de bain sécuritaire : pose d'un plancher antidérapant, toilette surélevée, barres d'appui, baignoire à porte ou douche de plain-pied, banc de bain.

Pour mieux dormir et se reposer : lit ajustable, lit d'hôpital, fauteuil ajustable, barre de sécurité pour le lit.  

 

Comment s'y prendre

Les CLSC peuvent offrir les services d'un ergothérapeute pour évaluer le niveau d'autonomie du client et son milieu de vie afin d'identifier les solutions appropriées, éliminer les obstacles et aider à déterminer les besoins de services de soutien. Certains CLSC ont également une banque d’équipements techniques qui peuvent être financés ou prêtés aux aînés.

Les délais d'attente pour obtenir cette évaluation peuvent toutefois s'avérer assez long (1 an et plus). On peut opter pour un ergothérapeute privé – moyennant des coûts – pour obtenir une évaluation des besoins plus rapidement.

 

Entreprendre des travaux de réaménagement afin d’adapter la résidence peut engendrer des coûts significatifs. Voici 3 sources de subventions ou crédits qui pourraient aider à supporter le coût des travaux :

Subvention du Programme d'adaptation de domicile: Aide financière de 16 000 $ qui peut aussi atteindre jusqu’à 33 000 $ pour des équipements spécialisés et certains cas particuliers (personnes à faible revenu). Les travaux admissibles sont ceux qui permettent de modifier et d’adapter le domicile de la personne handicapée ou en perte d'autonomie afin qu’elle puisse y entrer, en sortir et avoir accès de façon autonome aux pièces essentielles à sa vie quotidienne.

Crédit d’impôt provincial pour frais engagés par un aîné pour maintenir son autonomie : Permet aux personnes d’au moins 70 ans de récupérer 20 % des frais d’achat, de location et d’installation de biens ayant pour but de maintenir l'autonomie d'un aîné dans son lieu de résidence. Ce crédit ne couvre pas que des travaux de rénovation et d'équipement – il couvre également des biens tel qu'un dispositif de télésurveillance centrée sur la personne ou dispositif de repérage d'une personne par GPS.

Crédit d’impôt fédéral pour l’accessibilité domiciliaire : D’un montant maximal de 1 500 dollars, ce crédit concerne les dépenses de modification – travaux de rénovation - qui visent à rendre un domicile plus accessible (pour les 65 ans et plus ou les personnes handicapées).

 

 

 

 

Dernières capsules

Comment profiter rapidement de chèque emploi-service

Le gouvernement québécois offre des prestatations de chèque emploi-services permettant de subventionner vos besoins en soins à dom...

Lire la capsule

Comment gérer le refus d'aide chez les personnes âgées en perte d'autonomie

La prestation d'aide et de soins à domicile par une personne tierce peut être perçue comme une intrusion dans la vie privée. Nous ...

Lire la capsule

Qu'est-ce que l'aide et les soins à domicile?

"Soutien à domicile", "services à domicile", "aide à la vie quotidienne", "aide à la vie domestique", "services de répit", "a...

Lire la capsule